L'ange douloureux

 

L'ange douloureux qui m'accompagne

Comme en un ciel berlinois bleu de froid

En a vu avec moi au long de ces années d'errance

Son visage est souvent  pris de convulsion

Son sourire se glace

Devant ces cités indociles                     

Alors cet ange a peur et pour moi il s'alarme

De mes intolérances mais n'en dites rien

C'est un ange que n'épargnent ni colère ni ivresse

Et je crains qu'il ne me délaisse

Sa présence impresssionne et ses ailes m'enserrent

Pourtant cet ange a bien les yeux...d'un ange,pardi

Ce regard est si doux,je me sens prêt à m'y noyer

Mais la chute des anges est tellement osée

Que le fleuve sauvage nous tend ses bras furieux

Sa vallée s'est parfois avérée meurtrière

Il me vient à l'esprit...

Si le tumulte des eaux guerrières

Nous emportait très loin,là où s'endiablent

Les anges et leurs compagnons d'infortune.

                         

        Merci Mr.Marc Chagall