untitled  

            Un billet bref,ça fait du bien.Il m'arrive souvent de penser que Marilyn, James Dean, Otis Redding, Radiguet, Alain-Fournier ont eu de la chance.Celui-là aussi,un peu plus mûr cependant,guère.A tout jamais inoubliable.Il n'avait pas besoin de cette chanson,très belle pourtant.J'ai  bien conscience de l'horreur de la première ligne écrite.De grâce n'y voyez qu'une licence poétique (et modeste).

http://youtu.be/75H0E_b-LAU   Un prince en Avignon  Esther Ofarim