Poésie du jeudi

                                Asphodèle m'a redonné le goût de la poésie et depuis j'adore muser  et picorer dans cette lande  presque infinie. Le hasard est pour beaucoup dans mes choix ou le presqu'hasard, une drôle d'entité qui m'éperonne et me conduit parfois en terre très classique, parfois du côté de l'humour, parfois chez les stars du genre, Gérard, Arthur, Paul et les autres, parfois chez des auteurs moins connus, méconnus, inconnus. Je partage avec l'auteur d'aujourd'hui un prénom impérial et romain même si Claude empereur n'a pas la notoriété d'un Auguste ou d'un Marc-Aurèle. Claude Roy (1915-1997), écrivain, poète, essayiste, journaliste a à peu près tout vécu de Je suis partout au Parti Communiste. Ca ne l'a pas empêché d'écrire par exemple...

Roy

Bestiaire des animaux à l'aise dans leur peau

Très oiseaux les oiseaux sont très sûrs d'être oiseaux     

L'écureuil sait très bien son métier d'écureuil     

Les chevaux dans leur peau de cheval sont chevaux     

Le lézard sait par cœur l'art de vivre en lézard     

La fourrure du chat tient le chat tout entier     

Le renard est renard tout le long de l'année     

Le poisson est dans l'eau comme un poisson dans l'eau     

Mais moi je m'évapore et me perds et me trouve et ne suis jamais sûr d'être ce que je suis

Claude Roy