71DGpl9kDLL__SS500_

                            Ca va, je vous ferai pas le coup des Rosetta de ma vie. La gloire et le prix, soit  (Georgie) Fame et (Alan) Price, around 1971. Les deux géniaux pianistes organistes se retrouvent pour un album qui swingue bougrement. Price avait quitté The Animals depuis longtemps. Fame peinait à retrouver la gloire de Yeh yeh. Dieu donnait peu de signes de bienveillance. Et moi, moi, qui me prenais pour moi, moi-même je ne me sentais pas très bien.

                             Qu'a changé Rosetta dans ma vie? Rien. J'ai continué d'amorcer mon vieillissement (21 ans). J'avais abandonné le peu de guitare que je savais depuis quelques année déjà. Je comptais bien reprendre, ce que je fis environ 38 ans plus tard. Georgie et Alan ont continué dans la musique, rythm'n'blues pour le premier, musique de films pour le second chez Lindsay Anderson. Mais surtout ces deux là, rayés des écrans radar depuis des siècles, n'ont cessé d'écumer les clubs britanniques, souvent allemands ou scandinaves, pas trop en France ce qui n'est pas pour me surprendre. Je ne les ai jamais vus. C'est ça aussi la musique.  A propos mes amis, comme Rosetta, are you better, are you well well well?