22 décembre 2018

Comme un trait

 P2eZG2X3eNIaWDCoPi3tW3RJqeY

                                     Presque treize ans, et comme un essoufflement. Mais je souhaite à tous une bonne fin d'année et le meilleur pour 2019.

 

Posté par EEGUAB à 08:51 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags :


28 novembre 2018

Retourner aux racines

Posté par EEGUAB à 13:42 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

30 octobre 2018

Chroniquette paresseuse

                    Ca fait pas mal de semaines que je n'ai pas écrit sur les livres, exception faite du roman sud-africain. Ma relative désertion est-elle passagère? Je ne le sais pas. Pourtant je lis toujours énormément. C'est plutôt que je peine à transcrire mon sentiment. En vrac l'excellente biographie de Sylvie Simmons I'm your man, très complète plongée dans la vie et l'oeuvre de Leonard Cohen. Je devrais en reparler en janvier à l'occasion de ma conférence sur L.C.

51pvEtxMZ3L__SX95_

                   Un très vieux bouquin qu'une vieille patiente m'avait donné m'a somptueusement ennuyé. C'est une bluette vaguement humoristique sur un périple à bicyclette dans le sud de l'Angleterre. Prétendument drôle. Ca s'appelle Les roues  de la chance  et n'y tentez pas la vôtre. L'auteur est pourtant Herbert-George Wells dont une machine à explorer le temps, un homme invisible, une île et son docteur fou et des mondes en guerre m'ont cependant jadis séduit.

516FhJzQ61L__SX95_

                   Repasser chez Simenon ne peut que faire du bien. Le maître de Liège est hors du temps et Maigret chez le ministre comme L'amie de Madame Maigret en disent long sur les détresses et les turpitudes de tous les âges. Les nouvelles des Roses d'Atacama de Luis Sepulveda sont excellentes. Mais tout de même elles vont un peu trop toujours dans le même sens politique. Me suis-je bien fait comprendre? Je sais, Guevara, Pinochet, ça paraît simple.Un peu trop, mais les textes sont très bons.

41bK8ox25OL__SX95_

                  Nina Simone, roman,de Gilles Leroy, bio très libre, m'a convaincu. Mais uniquement convaincu d'écouter et réécouter la diva. Le très bon Les chiens noirs de Ian McEwan est un roman qui aurait mérité un peu de courage critique. Je l'ai lu sans en savoir grand-chose à l'avance. On y passe des années 40 à une bergerie provençale, par l'intermédiaire de la chute du Mur. Drame familial, couple déchiré mais surtout une certaine réflexion sur l'engagement et rien de manichéen, une rareté. Je n'ai pas regretté mon choix. Alors pourquoi pas vous?

les-chiens-noirs_couv

                  Stefan Zweig est un nouvelliste prodigieux ( je viens de lire Brûlant secret, Etait-ce lui?, Un homme qu'on n'oublie pas). Mais je ne vous apprends rien. Plus encore peut-être c'est un biographe magique qui fait revivre à merveille Magellan, passionnante incursion dans la vie et les voyages de ce visionnaire incompris. Extraordinaire recréation littéraire où l'on se sent intelligent. Ca fait du bien.

CVT_Magellan_6086

Posté par EEGUAB à 07:49 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

04 octobre 2018

Amis

Posté par EEGUAB à 17:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

01 octobre 2018

Black, green, rainy, windy Scotland

                       Juste quelques gaéliques bourrasques. Juste quelques hautes terres ayant choisi le clan de la pluie. Juste quelques verres de tourbe imprégnés. Juste le noir et le vert d'une belle capitale tournée vers la Mer du Nord. Et plus nord encore, des Orcades et des Shetlands, mais je ne suis pas allé jusqu'à ce Nord là. Quelques images, ai-je dit, je n'aime pas la surenchère mais ça, je crois l'avoir déjà dit.

20180917_01  L'Athènes du Nord

20180917_07  Le Siège d'Arthur ou l'urbaine colline

20180917_17  Sir Walter Scott

20180917_18  Cieux d'Edwine-burg

20180917_24  St Giles Cathedral

20180918_28  When grey turns to grey

20180918_31  Quelque part au château

20180918_38 Robert Louis Stevenson

20180918_39  Un temple

20180920_54  Glencoe, Highlands, par temps normal

20180920_56  Glencoe, Highlands par beau temps

20180920_58  Bruyères

20180920_62  Nessie! Nessie!

20180921_81 Sealie! Sealie!

20180921_89  Enfin un peu de bleu

20180921_77  Cap au Nord-est et le mythique Firth of Forth Railway Bridge

20180921_85  Selfie avec écureuil

20180918_46  Mise au vert

                                                                                      Slainte Mhath!

 

 

 

 

Posté par EEGUAB à 19:16 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,


13 septembre 2018

Calédonie

72822802-princes-street-gardens-is-a-public-park-in-the-centre-of-edinburgh-scotland-in-the-shadow-of-edinbur 

76679203

                          Je serai sur ce banc pendant quelques jours. A bientôt. Cet homme, qui a compté dans mon goût des livres, a bien remonté ma rivière en canoé. Ne lui devais-je pas une visite à sa ville natale?

                         Cet autre autochtone est resté l'un de mes phares, oublié de tous depuis les seventies. Mais pas de moi, j'ai mes propres fidélités. Bien qu'il soit né dans la ville rivale, je vous laisse avec lui et cette Fille à l'harmonica. Un certain 007, lui, a vraiment vu le jour là-bas. Mike Scott, le boss des fabuleux Waterboys, lui aussi, est bien né sur l'estuaire. This is the sea.

                        Quelques images au retour. Peu. Je n'aime pas inonder. Je me souviens d'albums photo interminables au bon vieux temps argentique. Un peu d'urbaine solitude ne saurait faire de tort. C'est un peu le principe de mon tour d'Europe des cités. Tome V après Dublin, Stockholm, Bologne, Berlin. 

Posté par EEGUAB à 13:46 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

22 août 2018

Chambre d'ado

                                   J'ai retrouvé ce matin, certes fatigué, un document (pré)historique, ce qu'on commençait à appeler poster. Au dos de la photo, les paroles et la musique, rarissimes à l'époque, d'un de leurs tout premiers succès. Ca s'appelait It's all over now. En fait c'était tout le contraire, ça commençait. Quelques mois plus tard ils jouaient entre autres Time is on my side. A écouter aujourd'hui ça peut sembler un peu rudimentaire. Manifestement ces gars-là ne feraient pas carrière, entendait-on de ci de là.

20180822_04

                       Alors voilà ce qui m'embête un peu. C'est que Bill Wyman, sur la droite (oui, tout le monde n'est pas censé reconnaître le bassiste) a maintenant 80 ans. Ce n'est pas très sympa de sa part. Une chose l'est moins encore. J'ai peur, oui, j'ai bien peur, d'êttre maintenant beaucoup plus concerné par le premier titre que par le second.

                        Mais quoi qu'il en soit, merci Messieurs pour tout ce que vous avez fait pour moi. Au jour du bilan ce sera globalement Satisfaction.

 

 

 

Posté par EEGUAB à 18:45 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , ,

27 juillet 2018

Blues ordinaire

Blues ordinaire, très ordinaire, avec trois mises au point.

1/ Peu souriant, certes, mais le blues et le sourire sont incompatibles. Surtout pour moi qui ne quitte pas trop des yeux  la tablature pourtant basique.

2/ Joué non sur Gertrude, ma guitare actuellement hospitalisée chez le luthier (un bulletin de santé rassurant devrait être publié prochainement) mais sur une gratte ayant échappé de peu à l'euthanasie (l'euthanasie pour les guitares s'appelle la déchèterie). Elle est cependant poisseuse et meurtrie, ce qui convient parfaitement au bluesman blanchi sous le harnais et la poussière des routes du Sud. En ce qui me concerne c'est le sud de la Picardie. Mais on prend tous le sud qu'on peut.

3/ De toute façon le blues, ça se situe surtout au niveau du coeur...et du menton. Néanmoins ci-dessous un Hobo Blues nettement moins ordinaire. Hey John Lee!

Happy Blues Everybody!

Posté par EEGUAB à 06:05 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , ,

09 mai 2018

Pause probable

                           Les amis, quelques troubles de santé me conduisent à raréfier, voire interrompre mes interventions sur la toile. J'espère que ce ne sera pas trop long. Je vous embrasse.

Posté par EEGUAB à 08:21 - - Commentaires [20] - Permalien [#]
Tags :

30 avril 2018

Cendre et fumée

            En deux mots, Cinder and smoke, c'est une sublime chanson du folkeux Samuel Beam (connu sous le pseudo Iron and Wine). C'est aussi, Cendre et fumée, deux mots qui m'accompagnent ces temps-ci. Comme un drôle de goût. Par ailleurs je considère que la moindre des élégances est de proposer la version du créateur.

 

 

 

Posté par EEGUAB à 18:21 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : ,