12 juin 2010

Géographie:Atlanta, Georgie

http://www.youtube.com/watch?v=8gZT5sC_7P8  Oh Atlanta

                            Petite fête,l'excellent groupe Little Feat nous plonge dans une grande métropole nord-américaine,capitale de la Georgie,mais Autant en emporte le vent.Si la ville elle-même ne compte que 600 000 habitants l'agglomération en a plus de 5 000 000 et constitue une plaque tournante aéroportuaire sans égale aux Etas-Unis.Atlanta s'enorgueillit d'un Gone with the wind Museum où souvenirs, affiches,photos célèbrent Rhett Butler et Scarlett.Un autre musée raconte une boisson au succès planétaire que vous n'ignorez pas.Berceau de Martin Luther King et Julia Roberts Atlanta est le symbole même de la douceur de vivre au Sud. J'oubliais,pas pour tous la douceur.

         Les YMCA sont souvent brocardées par le slogan "Yankees may come again".Atlanta n'a jamais oublié 1864 où le Général nordiste Sherman mit le feu à la ville,un incendie qui n'était pas celui de David O.Selznick pour Hollywood.Il y a d'ailleurs dans l'agglomération une sorte d'équivalent des statues des Monts Rushmore du Dakota,avec les effigies des chefs du Sud Jefferson Davis,Robert Lee et Stonewall Jackson.Quant à Little Feat,après leur grands succès seventies, la mort brutale à 34 ans de leur leader Lowell George ne leur permit plus vraiment de retrouver l'état de grâce.

Posté par EEGUAB à 21:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


18 mai 2010

Géographie: Statesboro, Georgie

           Au sud-est de la Georgie non loin de la jolie Savannah voici Statesboro,petite ville surtout universitaire dont vous voyez l'Hôtel de Ville.Et mondialement connue grâce au bluesman Blind Willie McTell,jadis auteur d'un classique du genre,Statesboro blues. Embarras du choix pour les versions, pléthoriques,chaque blues band ayant plus ou moins tâté du standard.Citons Taj Mahal,Chris Smither,Tom Rushe,Holy Modal Rounders.Une ribambelle d'amateurs chaleureux hante You Tube,peut-être un jour Picardy White Eeguab(y a encore du boulot).Plus sérieux The Allman Brothers Band...

http://www.youtube.com/watch?v=JToo3iwTOso  Statesboro blues

Petit rappel du périple musical depuis deux ans,par ordre alphabétique,ce qui en bus Greyhound représente pas mal de motels,de blues,et de whisky.

Albuquerque,Atlantic City,Baltimore,Baton Rouge, Berkeley, Brooklyn, Chicago, Cincinnati, Cleveland,Dallas,Denver,Laredo,Los Angeles, Memphis, Mendocino, Mobile, Nantucket, Nashville,New Orleans, Omaha,Phoenix,Reno,San Bernardino, Statesboro, Youngstown.

30 avril 2010

Ma vie sans...Maggie's farm

               Ma vie sans Bob Dylan...heureusement n'a pas eu lieu.L'excellent Blues Band (c'est le nom du groupe,très original) réunit vers 1979 quelques pointures des sixties,pour le plaisir.Tous anciens complices de Manfred Mann ou de John Mayall voici Paul Jones,Tom McGuiness,Gary Fletcher,Hugh Flint et Dave Kelly,volontaires pour ne plus travailler chez Maggie.Petit point d'histoire:ça tombait juste pour devenir une sorte de brûlot anti-thatcherien.Mais là n'est pas la question.Issu de l'album Bringing it all back home Maggie's farm ou tout au moins son intro avait un air de ressemblance avec Subterranean homesick blues.Mais ceci est très fréquent chez Bob Dylan.J'adore la version du Blues Band,enjouée,potache et pour tout dire très clapyourhandsante,ce qui n'est quand même pas plus mal pour un groupe rock.

http://www.youtube.com/watch?v=O29WvCcp7zY  Maggie's farm

Posté par EEGUAB à 12:37 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,

21 avril 2010

Géographie:Nantucket, Massachussets

Afficher l'image en taille réelle

                 Nantucket a pour moi le parfum atlantique de l'extraordinaire roman,dont très peu de gens ont lu la version intégrale,800 pages dont pas mal de descriptions anatomiques des cétacés.Je veux parler bien sûr de Moby Dick de Melville.Nantucket fut longtemps la capitale de la chasse à la baleine et l'ombre d'Ismael et du harponneur tatoué Quiequeg plane encore sur cette île-ville légendaire.Tout cela a bien changé et ce sont plutôt les jet-setters que les coureurs de cachalots qui fréquentent cette station huppée du Massachussets.La ville proprement dite de Nantucket est le centre d'un archipel au sud du Cape Cod.

     Le groupe Mountain,qui se voulait une sorte de Cream américain sous la houlette du bassiste Felix Pappalardi et de l'énorme guitariste,dans tous les sens,Leslie West,eut son heure de gloire vers 1971,avec l'album Nantucket sleighride dont le titre éponyme que voici,dédié au marin Owen Coffin,au nom prédestiné,Cercueil,pour mourir en mer.Quant à Felix Pappalardi il ne mourut pas tué par Moby Dick comme le Capitaine Achab mais plus prosaïquement tué par sa femme en 83.

http://www.youtube.com/watch?v=q0JrV86EKCs   Nantucket sleighride

Posté par EEGUAB à 15:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

04 janvier 2009

Géographie:Dallas,Texas

http://www.youtube.com/watch?v=AjcOSmmTTiE  Dallas

           Texas nous voilà!Tragiquement célèbre depuis 1963 et plus encore depuis un certain feuilleton voici Dallas et son univers impitoyable. Troisième ville du Texas après Houston et San Antonio Dallas est aujourd'hui le centre d'une mégapole nantie d'une couverture aéroportuaire importante,la deuxième aux USA pour les vols intérieurs.L'un de ces aéroports porte le beau nom de Love Field.Dallas vit naître Stevie Ray Vaughan,Larry Hagman(forcément), Lance Armstrong et Norah Jones.Aujourd'hui Dallas nous vaut surtout le plaisir du blues de ce bon vieux Johnny Winter,intitulé sobrement Dallas.Mais qu'est-ce que ça m'énerve des musiciens de cette trempe,besogneux sur mes accords majeurs!

Image panoramique

Posté par EEGUAB à 11:14 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

27 juin 2007

Blues

 jOHNSON

Une nuit d’été chaude et collante

Dans un bar cafardeux entouré de perdus

Le dernier ami aura pris le dernier train

Et les femmes depuis longtemps

Rendu mon coeur désert

Ce soir-là je crois que j’écrirai mon livre.

Un vieux pianiste las aux yeux gonflés

D’une ballade presque oubliée

Déchirera mon âme

Les rayons du passé brûlants comme la mort

Me feront comme des cicatrices

C’est là que,la tête heurtant les murs

Je deviendrai poète.

Et d’avoir tant roulé par les banlieues

Suintant l’infâme et l’ordinaire

Où les furtives rencontres sans un regard

N’échangent que du feu,silhouettes fantômes

Sans le souffle de vie

Je serai fatigué et j’écrirai mon blues.

Les mots viendront simplement

Ca parlera de filles dans l’autocar

Qui nous quittent tous un jour

De chiens sous la pluie pleurant une caresse

De petits matins aigres,de mauvais cafés

Attisant les vieilles peines.

D’alcools solitaires et d’ivresses moroses

De compagnons d’un soir,fugitifs,réticents

Aux vaines confidences 

Du mal d’aimer enfin,de la belle jeunesse

Des petites bassesses enfouies

De désaccords majeurs,d’une musique qui brise

Un coeur déjà fêlé

 

 

 

 

 

Posté par EEGUAB à 17:18 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 octobre 2006

Thank you Martin

Scorsese est exemplaire.Je ne parle pas du cinéaste dont l'éloge n'est plus à faire(mes préférés:Taxi driver,Les affranchis,After hours,A tombeau ouvert).Scorsese est exemplaire par la passion cinéphilique qu'il met à nous faire partager ses émotions de spectateur dans les deux fabuleux Voyages à l'intérieur des cinémas italien et américain.Il parle du néo-réalisme avec simplicité et sait nous faire toucher du doigt la beauté de ce cinéma-là.A recommander très fort à ceux qui voudraient s'initier à cette époque extraordinaire du plus beau cinéma du monde,ce cinéma de la rue en totale adéquation avec un pays,une histoire,un peuple.


Mais je veux parler du Scorsese passionné de musique,presque historien de la musique,qu'il nous restitue de différentes manières.Rappelons l'hommage à Broadway,NewYork,New York.Rappelons l'excellente captation du concert d'adieu de The Band:the Last Waltz avec ses prestigieux invités Dylan,Clapton,Young,Morrison,etc...



Rappelons aussi très récemment la belle collection de films sur le blues produite par Scorsese avec Clint Eastwood,Richard Pearce,Marc Levin.


Enfin No direction home:Bob Dylan,qui vient de sortir en DVD est un film à part entière de Martin Scorsese,évidemment un document de premier plan sur l'arrivée de Dylan dans le paysage musical américain et mondial.


Avec beaucoup de rigueur et des archives rares Scorsese resitue le phénomène Dylan au début des sixties,donnant la parole à Joan Baez,Pete Seeger,Liam Clancy,Allen Ginsberg et autres témoins ou complices du Robert Zimmerman acoustique de Blowin' in the wind,When the ship comes in,Mr.Tambourine Man,It ain't me babe et toutes les belles chansons de la première période.Les amateurs de Dylan comme les néophytes y découvriront  comment le petit gars du Minnesota s'est retrouvé sans vraiment le vouloir star du protest-song,puis pop-star internationale en ayant électrifié sa musique au grand dam de certains puristes criant à la trahison(images étonnantes de huées qui nous paraissent un peu ridicules aujourd'hui ,alors qu'un Springsteen peut à la fois passer une soirée de troubadour et une autre avec le E.Street Band).

Bob Dylan : Anthology Project - Édition 2 DVD

L'incompréhension entre Dylan et un certain public ne s'est jamais complètement démentie.Quarante ans plus tard Bob Dylan reste un mystère qui a su,voulu rester en dehors de toute véritable récupération y compris politiquement.Tout le monde connaît mal Dylan,un peu moins mal désormais grâce à Martin.Mais ce film se termine en 66.

A noter D.A.Pennebaker,ce génial documentariste apparaît dans No direction home.Il fut l'auteur en 67 de Don't look back,excellente analyse de Dylan sur scène lors de sa tournée anglaise de 65.

Posté par EEGUAB à 13:04 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,