28 août 2009

Ma vie sans...I shall be released

http://www.youtube.com/watch?v=a0WMBYQL14U

Alors là s'il y en a qui sont légitimes pour chanter Dylan c'est bien eux.Paresseux je vous renvoie...là Band original

Posté par EEGUAB à 10:25 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,


21 août 2009

Ma vie sans...Ballad of a thin man

http://www.youtube.com/watch?v=pG-uyuuEXGU

Elliott Smith a lui aussi chanté Dylan en sa courte vie.Comme tout le monde Elliott Smith,très doué et très fragile, a sombré dans le conformisme le plus consternant,celui qui consiste à foutre sa vie en l'air sous prétexte d'être un rebelle.En a-t-on chroniqué de ces musiciens décapités.Ca explique peut-être son choix de l'une des chansons les plus énigmatiques de Bob Dylan.Quand j'ai écouté Ballad of a thin man je n'ai pas compris.Puis j'ai lu les paroles et je n'ai pas compris.Mais qu'est-ce que j'aime ce titre extrait de Highway 61 revisited.

Posté par EEGUAB à 22:31 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 août 2009

Ma vie sans...It ain't me babe

                     It ain't me babe est extrait de Another side of Bob Dylan (64).Je l'ai choisi pour sa simplicité. Une chanson qui dit tout bonnement: Ce n'est pas moi, chérie, ce n'est pas moi celui qui'il te faut.Combien de fois ai-je prononcé ou tenté de le faire ces quelques mots besogneux et si difficiles quand s'annonçait la rupture? Cette chanson est de l'époque Dylan ou guitare et harmonica suffisaient à accompagner la douleur du partir.Voici la version de l'ami Cash,véritable alter ego de Dylan,qui enregistra nombre de chansons de Bob et chanta souvent en duo avec lui.Et quelle voix!

    You say you' re lookin' for someone, who will promise never to part, someone to close his eyes for you, someone to close his heart,  someone who will die for you and more. But it ain't me babe, no, no, no it ain't me babe, it ain't me you're lookin' for.

http://www.youtube.com/watch?v=PwD4t9gcLb4

Posté par EEGUAB à 20:03 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 juillet 2009

Ma vie sans...All along the watchtower

http://www.youtube.com/watch?v=Xeh0j6IfiOk

       Ma vie aurait été moins bien sans Robert Zimmerman,beaucoup moins bien.Là n'est pas la question.La question était de choisir une cover de Le long de la tour de guet.Jimi Hendrix éliminé,et Neil Young aussi parce qu'on les entend souvent,nullement parce que je n'aime pas leurs reprises.Autres versions live.disponibles sur le net,Springsteen,Clapton et Kravitz.En voici une version récente par le vieux maître Richie Havens,à la voix toujours aussi unique.Au style percuté de sa guitare s'ajoute l'aura du plus ancien "Woodstock man " en activité.

Posté par EEGUAB à 16:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

22 juillet 2009

Ma vie sans...A hard rain's gonna fall

http://www.youtube.com/watch?v=d77yJyDBcTA

   Ma vie aurait été moins bien sans Robert Zimmerman,beaucoup moins bien.Là n'est pas  la question.La question est que si l'album de Bryan Ferry Dylanesque paru il y a deux ans est plutôt raplapla la version 76 de A hard rain's gonna fall par Roxy Music est vraiment très bonne.Dans cette version sur scène (sur scène est le mot français pour live) le groupe fait merveille avec un saxo très accrocheur et un Ferry pas si loin du ska par exemple.Bryan Ferry a toujours été très imarqué de Cole Porter à Marc Bolan par tous les rythmes auxquels il aura influé sa propre énergie et son ultime élégance.Ce dandy dilettante reste une figure importante de notre musique.A hard rain's gonna fall faisait partie de l'album En roue libre.Je n'étonnerai pas les dylaniens avec ce titre français car ils savent bien que c'est sous cette appellation que ce LP fut distribué en France.

Posté par EEGUAB à 04:43 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 juillet 2009

Ma vie sans... Just like a woman

http://www.youtube.com/watch?v=ixo29e8S-XA

manfredmann

    Oui ma vie sans Robert Zimmerman aurait été moins bien, beaucoup moins bien.Là n'est pas  la question.Je voudrais juste naviguer dans 50 années de Dylanie tout en sachant que cet homme est très présent sur la toile.Au moins ici vous ne l'entendrez pas.Je me contenterai de vous  proposer quelques-unes des innombrables reprises de ses titres,parfois surprenantes.Voici le succès qu'en fit Manfred Mann,groupe rock des early sixties,qui depuis a largement débordé vers les frontières du jazz.Ce qui lui a bien sûr fermé les portes du succès.Dans les années 65 Manfred Mann c'est à peu près autant de numéros un que les Beatles ou Slade un peu plus tard.

Posté par EEGUAB à 12:46 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 mars 2009

Géographie:Mobile,Alabama

Vue générale de Mobile

       Au centre du Golfe du Mexique Mobile est un port important où se retrouve une influence française très prégnante.Dans l'état d'Alabama la ville tient son nom de l'ethnie indienne des Maubilles et se prononce à la française.Nombre de rues portent aussi des noms français, Lafayette, Saint-Louis,Deschamps.Royaume de la Fleur de lys et de l'azalée Mobile organise chaque année un des Mardi Gras les plus célèbres du Deep South.Mais qu'a voulu dire Bob Dylan,scotché en plein milieu de Mobile avec le blues de Memphis?

http://www.deezer.com/listen-1140398 Stuck inside of Mobile with the Memphis blues again.

19 août 2007

Band original

Saluons un évènement discographique de première importance:la parution d'un superbe livre sur la  carrière de l'impérissable et unique Band,jadis accompagnateur du Bob Dylan électrique(voir le film de Scorsese,déjà chroniqué.Ce livre nous propose 5 CD et un DVD,survolant plus de 30 annnées de musique américaine,et de la meilleure.



Entendons-nous bien,The Band n'a jamais été une usine à tubes et l'on n'entre pas dans cette saga comme dans les Goldies des Beatles ou des Beach Boys,ce qui ne retire rien à l'immense talent des Scarabées ou des Enfants de la Plage.The Band n'appartient à aucune catégorie.Bien que leur musique paraisse d'inspiration sudiste,les membres du groupe sont au quatre cinquièmes canadiens et The Band n'est ni Lynyrd Skynyrd ni Creedence Clearwater Revival.Plusieurs périodes jalonnent la vie du Band.Au commencement était le  rockabilly quand ils accompagnaient,sous le nom de The Hawks,le chanteur Ronnie Hawkins,maître du genre et les premiers morceaux de cette anthologie nous rafraîchissent les oreilles agréablement.Le rockabilly ça swinguait méchamment.


Mais la grande rencontre des musiciens fut celle de Bob Dylan qu'ils accompagnèrent sur scène lors de la "mutation" électrique  du maître.On retrouve ainsi quelques titres,Just like Tom Thumb's Blues,Can you please crawl out your window?Puis The Band devait poursuivre son propre chemin.Cette collection brosse un tableau fidèle de leur évolution avec de nombreux extraits de leurs meilleurs albums:Music from Big Pink,The Band,Stage fright,Moondog Matinee.Leur musique souvent très élaborée mélange  des influences texanes,californiennes avec un patrimoine rappelant par instants la musique d'Europe de l'Est qui devait déteindre sur la country.The Band c'est tout cela à la fois.Ecoutez-les!


On devait retrouver The Band,filmé par Scorsese dans The last waltz,leur concert d'adieu avec des invités prestigieux en 76 à San Francisco.Puis,et c'est la dure loi du rock,vint la séparation avec des disques en solo mais jamais Robbie Robertson,Rick Danko,Richard Manuel,Levon Helm et Garth Hudson ne devaient atteindre à nouveau l'état de grâce.Richard Manuel s'est pendu en 86 et Rick Danko est mort peu après.Ecouter The Band c'est accéder à l' univers complexe d'un groupe rock avec mandoline,accordéon,violon et de subtiles harmonies vocales et instrumentales,une rareté...


           

                           


De gauche à droite et de haut en bas Robbie Robertson,Rick Danko,Richard Manuel,Garth Hudson et Levon Helm.Merci Messieurs.

Posté par EEGUAB à 11:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 octobre 2006

Thank you Martin

Scorsese est exemplaire.Je ne parle pas du cinéaste dont l'éloge n'est plus à faire(mes préférés:Taxi driver,Les affranchis,After hours,A tombeau ouvert).Scorsese est exemplaire par la passion cinéphilique qu'il met à nous faire partager ses émotions de spectateur dans les deux fabuleux Voyages à l'intérieur des cinémas italien et américain.Il parle du néo-réalisme avec simplicité et sait nous faire toucher du doigt la beauté de ce cinéma-là.A recommander très fort à ceux qui voudraient s'initier à cette époque extraordinaire du plus beau cinéma du monde,ce cinéma de la rue en totale adéquation avec un pays,une histoire,un peuple.


Mais je veux parler du Scorsese passionné de musique,presque historien de la musique,qu'il nous restitue de différentes manières.Rappelons l'hommage à Broadway,NewYork,New York.Rappelons l'excellente captation du concert d'adieu de The Band:the Last Waltz avec ses prestigieux invités Dylan,Clapton,Young,Morrison,etc...



Rappelons aussi très récemment la belle collection de films sur le blues produite par Scorsese avec Clint Eastwood,Richard Pearce,Marc Levin.


Enfin No direction home:Bob Dylan,qui vient de sortir en DVD est un film à part entière de Martin Scorsese,évidemment un document de premier plan sur l'arrivée de Dylan dans le paysage musical américain et mondial.


Avec beaucoup de rigueur et des archives rares Scorsese resitue le phénomène Dylan au début des sixties,donnant la parole à Joan Baez,Pete Seeger,Liam Clancy,Allen Ginsberg et autres témoins ou complices du Robert Zimmerman acoustique de Blowin' in the wind,When the ship comes in,Mr.Tambourine Man,It ain't me babe et toutes les belles chansons de la première période.Les amateurs de Dylan comme les néophytes y découvriront  comment le petit gars du Minnesota s'est retrouvé sans vraiment le vouloir star du protest-song,puis pop-star internationale en ayant électrifié sa musique au grand dam de certains puristes criant à la trahison(images étonnantes de huées qui nous paraissent un peu ridicules aujourd'hui ,alors qu'un Springsteen peut à la fois passer une soirée de troubadour et une autre avec le E.Street Band).

Bob Dylan : Anthology Project - Édition 2 DVD

L'incompréhension entre Dylan et un certain public ne s'est jamais complètement démentie.Quarante ans plus tard Bob Dylan reste un mystère qui a su,voulu rester en dehors de toute véritable récupération y compris politiquement.Tout le monde connaît mal Dylan,un peu moins mal désormais grâce à Martin.Mais ce film se termine en 66.

A noter D.A.Pennebaker,ce génial documentariste apparaît dans No direction home.Il fut l'auteur en 67 de Don't look back,excellente analyse de Dylan sur scène lors de sa tournée anglaise de 65.

Posté par EEGUAB à 13:04 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,