19 août 2007

Band original

Saluons un évènement discographique de première importance:la parution d'un superbe livre sur la  carrière de l'impérissable et unique Band,jadis accompagnateur du Bob Dylan électrique(voir le film de Scorsese,déjà chroniqué.Ce livre nous propose 5 CD et un DVD,survolant plus de 30 annnées de musique américaine,et de la meilleure.



Entendons-nous bien,The Band n'a jamais été une usine à tubes et l'on n'entre pas dans cette saga comme dans les Goldies des Beatles ou des Beach Boys,ce qui ne retire rien à l'immense talent des Scarabées ou des Enfants de la Plage.The Band n'appartient à aucune catégorie.Bien que leur musique paraisse d'inspiration sudiste,les membres du groupe sont au quatre cinquièmes canadiens et The Band n'est ni Lynyrd Skynyrd ni Creedence Clearwater Revival.Plusieurs périodes jalonnent la vie du Band.Au commencement était le  rockabilly quand ils accompagnaient,sous le nom de The Hawks,le chanteur Ronnie Hawkins,maître du genre et les premiers morceaux de cette anthologie nous rafraîchissent les oreilles agréablement.Le rockabilly ça swinguait méchamment.


Mais la grande rencontre des musiciens fut celle de Bob Dylan qu'ils accompagnèrent sur scène lors de la "mutation" électrique  du maître.On retrouve ainsi quelques titres,Just like Tom Thumb's Blues,Can you please crawl out your window?Puis The Band devait poursuivre son propre chemin.Cette collection brosse un tableau fidèle de leur évolution avec de nombreux extraits de leurs meilleurs albums:Music from Big Pink,The Band,Stage fright,Moondog Matinee.Leur musique souvent très élaborée mélange  des influences texanes,californiennes avec un patrimoine rappelant par instants la musique d'Europe de l'Est qui devait déteindre sur la country.The Band c'est tout cela à la fois.Ecoutez-les!


On devait retrouver The Band,filmé par Scorsese dans The last waltz,leur concert d'adieu avec des invités prestigieux en 76 à San Francisco.Puis,et c'est la dure loi du rock,vint la séparation avec des disques en solo mais jamais Robbie Robertson,Rick Danko,Richard Manuel,Levon Helm et Garth Hudson ne devaient atteindre à nouveau l'état de grâce.Richard Manuel s'est pendu en 86 et Rick Danko est mort peu après.Ecouter The Band c'est accéder à l' univers complexe d'un groupe rock avec mandoline,accordéon,violon et de subtiles harmonies vocales et instrumentales,une rareté...


           

                           


De gauche à droite et de haut en bas Robbie Robertson,Rick Danko,Richard Manuel,Garth Hudson et Levon Helm.Merci Messieurs.

Posté par EEGUAB à 11:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,


15 août 2007

Une chanson:Roxette

          

              Il existe des gens pour penser que Dr.Feelgood a été le meilleur groupe de rock du monde.Si,il en existe.Et vous savez quoi?Quand j'écoute Roxette je fais partie de ces gens-là.Commenter,c'est à dire bavarder là-dessus serait faire insulte à la musique.Nous sommes en 75,Lee Brilleaux et Wilko Johnson,les têtes pensantes de Dr.Feelgood,ne sont déjà plus tout à fait d'accord.Au fait j'avais dit "pas de commentaire. Sauf :"tapez du pied..."

http://www.youtube.com/watch?v=_jmIYyskDM8

Posté par EEGUAB à 11:06 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

13 août 2007

Le récit de Coral

Roots & Echoes

       Quand on est un vieux rocker patenté on ne peut s'empêcher de ruminer un peu et à la découverte de musiciens  très actuels on les rattache évidemment plus ou moins à de glorieux anciens ou à une mouvance quelconque. Il me semble que The Coral pourrait descendre de deux de mes références absolues.Il faut dire que j'ai beaucoup de références.Les Byrds et les Zombies sont de ceux-là et Coral,tout en finesse,a hérité des harmonies si fines et mêlées des uns et des autres.

         Bien que jeune Coral a déjà publié plusieurs albums que je ne connaissais pas.Voici le somptueux, délicat,et "aristocratique" Roots and echoes.Je m'explique qur l'adjectif aristocratique dans ce contexte.Je veux dire par là qu'il me semble que Coral a su tenir compte du meilleur du patrimoine rock pour en faire la quintessence d'un très bon groupe rock harmonieux mais pas trop éthéré,éternel mais pas passéiste.Est-ce l'air des quais de Liverpool sans qui notre musique n'existerait même pas?Six musiciens maniant la subtile dentelle des guitares et souvent des cordes précieuses.Nous sommes dans le beau monde du rock.C'est aussi le rock.

      Ce n'est guère fréquent mais tous les titres sont très bons.J'en citerai trois:Rebecca you,chanson d'amour très belle et simple,She's got a reason aux riffs très carrés et Fireflies,ballade envoûtante.Mais tout est réussi.Si par hasard vous pensez à un quatuor de Liverpool qui aurait connu un certain succès sachez que vous n'avez pas tort et que Norwegian wood,par exemple ne déparerait pas le Roots and echoes de The Coral.En extrait un quatrième titre:

http://www.youtube.com/watch?v=S5ksBt5nJY0  Who's gonna find me?

Posté par EEGUAB à 20:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

17 juillet 2007

Et les yeux tristes de Mick Taylor

        Curieusement je n'avais jamais vu le documentaire des frères Maysles,atterrant constat des dérives qui ne manquèrent pas d'accompagner l'histoire du rock à l'instant même où celle-ci semblait vouloir se prévaloir d'une image peace and love.Image qui n'apparaît pas vraiment dans Gimme shelter(71) où l'on voit Mick Jagger regarder à la télé la tragédie d'Altamont(69).Rappelons aux plus jeunes que de nombreuses violences aboutirent à la mort d'un spectateur et que le mouvement hippie ne devait guère survivre,pas plus que quelques figures marquantes du rock,qui depuis presque 40 ans triomphent partout post-mortem.Il n'y a qu'à voir le nombre d'articles consacrés par les blogs à ces héros qui n'auront pas eu le temps de vieillir mal,ni de vieillir tout court,ce qui évite évidemment les éventuelles déceptions.Je ne reviendrai guère sur la musique des Stones,ce n'est pas l'objet.Je voudrais faire part de quelques réflexions sur le film.

     Gimme shelter vaut surtout par les regards,au sens propre du terme.Le plus intéressant est finalement  non dans les images du concert,pourtant chargées d'une violence abrutie digne d'un match de foot dans sa pire espèce,mais dans les réactions de Mick Jagger,26 ans, passablement dépassé et dont le visage encore infantile révèle la stupéfaction.Jagger s'exprime et semble comme frappé par la démesure de cette haine grégaire.Il ressemble alors à un petit enfant.Keith n'est pratiquement jamais lui-même,manifestement embringué depuis longtemps dans un bien mauvais trip.

   Charlie,le sage Charlie,reste sur sa réserve comme il le fera toujours.Quant au fantôme,Bill Wyman,ce génial bassiste,dont il ne faut pas oublier qu'il a huit ans de plus que Mick et Keith,il méritera son surnom sans contestation. Probablement le fatalisme guette déjà cet homme,étranger au Rock'n'roll Circus tout en étant indispensable.On n'entendra jamais sa voix.On ne le verra que furtivement.Mr.Wyman n'a jamais été vraiment là.

Mick Taylor et Charlie Watts

   Voilà ce que je voulais dire simplement.On a tant écrit sur Altamont,les Stones,le diable et l'incompétence. On y a vu a posteriori un grand tournant.Sûrement.Moi je n'oublierai pas le coup de poing que nous avons tous pris en pleine gueule.Et surout je reverrai longtemps les yeux tristes d'un enfant de 20 ans,comme effaré d'être là,le tout jeune Mick Taylor dont le regard embué et incrédule nous saisit la moelle.Mick Taylor ne fera partie des Stones que deux ans,je crois.

Posté par EEGUAB à 22:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


14 juillet 2007

Remember me to one who lives there,she once was a true love of mine

   Ces deux lignes si simples sont communes à deux chansons que j'adore et qui parlent de la chose la plus fréquente au monde,l'amour perdu,l'amour d'antan,et l'oubli,jamais total.

http://www.youtube.com/watch?v=GmLL4Fzmo8c

http://www.dailymotion.com/video/xtcvf_bob-dylan-johny-cash-girl-of-the-no_music

Well, if you're travelin' in the north country fair,
Where the winds hit heavy on the borderline,
Remember me to one who lives there.
She once was a true love of mine
.

http://www.youtube.com/watch?v=Dau2_Lt8pbM

Are you goin to scarborough fair? parsley, sage, rosemary and thyme
Remember me to one who lives there, she once was a true love of mine

    On a tous en nous quelque chose de La fille du Nord ou de Scarborough Fair.Quant à moi je vous le dis,si vous la rencontrez dites-lui,dites-lui...

    Que résonne encore son rire un peu moqueur quand je chantais pour elle

    Que ses cheveux ont toujours la noirceur de ces jours,même et surtout s'ils sont de neige

    Que les sourires d'après elle sont devenus grimaces

    Que ma plume a séché,que je ne suis pas Nerval

    Que ma vie s'est comme évanouie mais pas plus mal que d'autres

    Qu'il y a des lustres que j'ai cessé de rire

    Que mon fils a un fils et qu'ils ne sont pas siens

    Que de nos années d'émeraude le temps a décidé

    Et que les quelques mots qui me viennent enfin

    Portés par les oiseaux de falaises en vallées

    Sont tout à sa ferveur

                                                

                                   Avec le concours de Bob Dylan,Johnny Cash,Paul Simon et Art Garfunkel,quatre hommes qui ne sauront jamais à quel point ils ont compté dans ma vie.

Posté par EEGUAB à 23:02 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

08 juillet 2007

Une chanson:Born on the bayou

   

    Vous imaginez Une chanson sans un titre de CCR?Après reste le choix du titre.Et pourquoi pas Born on the bayou, hymne à ce Sud parfois roots,voire rustique,voire un peu rudimentaire.Si Creedence Clearwater Revival ne figure pas parmi les gens qui ont changé la musique(il y en a si peu),ce groupe demeure un formidable juke-box vivant qui m'ouvre toujours l'appétit.Allez Jambalaya et ragoût d'oppossum pour tous!Si le bayou vous tente n'oubliez pas Blue Bayou,par Roy Orbison de préférence.

http://www.youtube.com/watch?v=pAVhKjsImeI

  Et j'y rajoute ne petite merveille d'un grand poète scandaleusement méconnu:Dixieland(Louisiana Story)

Posté par EEGUAB à 12:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

06 juillet 2007

Des années après dix ans après

Live at the Fillmore East 1970  http://www.youtube.com/watch?v=AuGp-1uedBw

   Héritiers du British Blues et mâtinés d'un zeste de Cream les quatre lascars emmenés par Alvin Lee ont donné au légendaire Fillmore East en février 70 un concert légendaire. En forme olympique et entre les deux méga-festivals de Woodstock et de Wight ils jouent un rock-blues d'anthologie,composé de reprises classiques comme Good morning little schoolgirl,Help me,ou les deux titres de Chuck Berry Sweet little sixteen et Roll over Beethoven.

  L'histoire des belles années de TYA est assez courte mais on sait depuis l'âge jurassique du rock que les états de grâce durent en l'occurence aussi longtemps qu'en politique. Je vous propose un extrait à l'île de Wight et une illustration d'un de ces lieux mythologiques qui ont  changé la vie de toute une génération quand bien même ils n'y auraient jamais mis les pieds,ce qui est le cas de l'auteur de ces lignes immortelles.

Posté par EEGUAB à 20:37 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

25 juin 2007

Ces gens là n'étaient pas très différents

     Ces gens là jouaient à peu près la même chose.Ils avaient le même âge.Tous étaient britanniques.Il s'en est fallu d'un cheveu(ou d'une coupe de cheveux)...Beaucoup jouissaient d'un certain talent.Certains ont même fait un peu carrière.Je me souviens.C'était bien.Mais voilà,à Liverpool et au Royaume-Uni la déferlante ce ne serait pas eux.Je n'en veux pas aux Fab Four sans qui je n'existerais pas vraiment. Mais...hommage à ceux-là qui sont passés si près.

http://www.youtube.com/watch?v=_YfixpZx_uE

http://www.youtube.com/watch?v=KWaHXvbm9yI

http://www.youtube.com/watch?v=BlyLUsNDaRI

http://www.youtube.com/watch?v=j6yyv3un0CQ

http://www.youtube.com/watch?v=qsgnFF4z3fk

Posté par EEGUAB à 21:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

17 juin 2007

Eeguab's Frisco Bay Blues

This is my song folks!

Call it "Frisco Bay Blues"

Got it on my mind for a long while

Let me take you and walk on miles

No papers,no names,ain't no use

Just hear about my days of rock.

Nineteen were my summers

When I was the king of the hill

Let's Go to San Francisco http://www.youtube.com/watch?v=Fqztnc1L7eE

Mama Cass dancing in the streets

Lovin'Spoonful riot city's hit

Then my life would fulfill

With Golden Gate slumbers

San Francisco http://www.youtube.com/watch?v=eKeXkhxiq6I

But needles on the beach

Had to be heartbreakers

And paradise lost on motorways

Anthems for the sun did'nt more amaze   

Road became greasy to bikers

And friends beyond the reach

http://www.youtube.com/watch?v=vjh9D7BgMFQ

As I get by all along my existence

Dreamy romance never slid out of my soul

Rust shall never be mine

And coloured corduroy gold mine

Still bouncing joyful

Another life would'nt make no sense.

        J'ai retrouvé par hasard ce texte admirable mais j'ignore quel groupe fabuleux a pu l'enregistrer.Une pure merveille n'est-ce pas?J'en ignore aussi la musique.

Posté par EEGUAB à 11:41 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,