BLOGART(LA COMTESSE)

02 décembre 2022

Revoir Naples et mourir

                François Garde est un romancier qui me réjouit toujours. Quel bonheur, si l'on est un peu amateur d'histoire, de se plonger dans ce joli roman qui explore la galaxie des maréchaux d'empire, ces soldats souvent sortis du rang que Janus Napoléon sut élever sur des trônes et renier tout aussi naturellement dans nombre de cas. Joachim Murat, roi de Naples, fut l'un des plus prestigieux. Modeste fils d'aubergiste du Sud-Ouest il devint le beau-frère de l'empereur en épousant... [Lire la suite]
Posté par EEGUAB à 17:42 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 novembre 2022

Pauvre Don

                         Voilà un roman qui éclaire l'actualité, bien que se déroulant en 2018 dans cette région que bien peu connaissaient. Benoît Vitkine nous plonge dans ce pays où tout nous semble gris, où la guerre est présente depuis huit ans. Maintenant chacun de nous sait un peu tout ça. Un enfant retrouvé poignardé, ce n'est qu'une horreur de plus dans cet enfer. Un officier refuse de s'en désintéresser et va mener l'enquête. Cette enquête ressemble à bien des... [Lire la suite]
Posté par EEGUAB à 19:32 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 novembre 2022

Faux et usage de faux

           Val (La jument verte de Val) et moi c'est une vieille histoire, une collaboration trimestrielle qui cette fois nous a conduit en Suisse, la Suisse plutôt privilégiée de Zurich. Adrian Weynfeldt est un expert en peinture, le dernier d'une vieille famille helvétique, célibataire et plutôt casanier, qu'une jolie aventurière, Lorena, va entraîner dans une malhonnêteté avec la complicité d'un vieil ami, tout cela à propos d'un tableau de Félix Valloton. Cette variation sur le domaine... [Lire la suite]
Posté par EEGUAB à 10:17 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
05 novembre 2022

Soleil levantin

                        J'ai été séduit par ce beau bouquin de l'auteur franco-libanais Sabyl Ghoussoub. Pas vraiment un roman Beyrouth-sur-Seine, c'est le regard de l'écrivain-journaliste d'une trentaine d'années sur la diaspora libanaise des année 80 et la vie à Paris de ses parents telle qu'ils ont pu ou voulu la lui raconter. Kaïssar et sa femme Hanane sont arrivés en France en 1975, pour quelque temps. Mais voilà. Très vite le Liban jadis prospère et envié sombre dans... [Lire la suite]
Posté par EEGUAB à 19:05 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 octobre 2022

Le dernier des sept

          Comme les samouraÏs ou les mercenaires ils étaient sept. Bill (Haley), Buddy (Holly), Gene (Vincent), Eddie  (Cochran), Richard (Penniman aka Little Richard), Chuck (Berry) et Jerry Lee (Lewis). Je n'avais pas l'âge de les écouter, faut pas exagérer. Mais gloire aux défricheurs. Le Killer J.L.L. était l'ultime pionnier. Un jour, bien plus tard le rock changea ma vie. Mais Buddy (1936-1959) et Eddie (1938-1960) n'étaient déjà plus là. *Rock'n'roll is here to stay.  **Qualité sonore... [Lire la suite]
Posté par EEGUAB à 20:17 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 octobre 2022

Cinecitta par la petite lucarne

                        La couverture du roman de Thilde Barboni nous vient de Belgique. Les enfants de Cinecitta évoque les romans-photos de la fin des années soixante, si courus en Italie. A remettre dans le contexte comme toujours. Mais il faut bien le dire, et Babelio, qui abrite depuis longtemps nombre de mes chroniques, n'y est pour rien, ce roman très fleur bleue n'offre guère plus d'intérêt. Bref pitch. Le roman raconte l'ascension d'un jeune paysan de la... [Lire la suite]
Posté par EEGUAB à 15:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 octobre 2022

My name is Gulpili, David Gulpilil

                        Depuis presque 3 ans je n'avais que très peu eu l'occasion de présenter un film. Le cinéma, vous le savez, se porte (très) mal et j'ai repris partiellement du service dans notre multiplexe. Hasard, Charlie's country, le film qui a fini, tardivement, par faire connaître, un peu, cet étonnant acteur des antipodes, fut l'un des premiers films que j'avais projetés il y a plus de sept ans, au début de nos ciné-débats. Et c'est le docu de la réalisatrice... [Lire la suite]
Posté par EEGUAB à 09:16 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
06 octobre 2022

On pense au matin mais c'est bien le soir

 
Posté par EEGUAB à 10:55 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
05 octobre 2022

Soucis siciliens sourcilleux

                         De Taormine nous ne verrons rien, ni les îlots ni le légendaire théâtre. A peine un hôtel et un garage. L'hôtel est de luxe. Le garage douteux quant à ses tarifs. Melvil et Luisa, couple au bord de la rupture, tente une escapade ultime, comme si ça marchait, ce truc là, pour repartir à zéro. Exit donc la délicieuse Taormine, bon souvenir qui s'éloigne en ce qui me concerne. Taormine ne fait pas 140 pages, en courts chapitres. Trois quarts... [Lire la suite]
Posté par EEGUAB à 13:33 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 septembre 2022

Le mâle absolu

                 Peu enclin à m'intéresser à Jean Roscoff, universitaire alcoolique juste retraité, ancien soixante-huitard, j'ai cependant daigné lire Le voyant d'Etampes que l'on m'avait prêté. Bien m'en a pris. Non que le personnage soit particulièrement sympathique mais il m'a quand même touché par ses maladresses et son inaptitude à respirer l'air actuel. Décidé à écrire un essai sur un poète américain méconnu ayant vécu en France et mort au volant dans l'Essonne. Cet essai, Le... [Lire la suite]
Posté par EEGUAB à 10:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
04 septembre 2022

Arrêt d'octopus

                        Lecture commune australienne et maritime avec Val. (La jument verte de Val) Val dont je subodore les talents sous-marins et le goût pour les encornets. Tasmanienne plus exactement, la lecture. Cette île au sud-est du continent est une aventure en soi. Et c'est bien à une aventure que nous convie Erin Hortle en ce territoire des antipodes. On est prié de n'être ni trop raisonnable ni trop rationnel pour fréquenter le Neck, cet isthme étroit... [Lire la suite]
Posté par EEGUAB à 06:48 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 septembre 2022

Index des auteurs

 D' à Abbey Edward, Le gang de la clef à molette Adam Olivier, Les lisières Adrian Pierre, Des âmes simples Alarcon Daniel, Lost City Radio Allen Woody, L'erreur est humaine Ammaniti Niccolo, Branchies Anderson Edward, Il ne pleuvra pas toujours Anderson Edward, Tous des voleurs Appelfeld Aharon, L'amour,soudain Appelfeld Aharon, Le temps des prodiges Appelfeld Aharon, Les eaux tumultueuses Archaux Frédéric / Oiseaux. Sentinelles de la nature Arpino Giovanni, Le pas de l'adieu Artin Pacha Yacoub, Contes du Nil... [Lire la suite]
Posté par EEGUAB à 09:24 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags :
27 août 2022

Sylve

                 Hors-catégorie. Pourtant Richard Powers est immense. Ca, personne ne le contexte. Je l'ai lu à quatre reprises avant ce livre. Ce n'est pas un auteur toujours très facile. Mon favori reste Le temps où nous chantions, si émouvant. J'ai donc tenté d'escalader L'arbre-monde. Ca s'est avéré très riche, très stimulant et ça m'a pris pas mal de temps. Mais ce roman, d'une indéniable grandeur, complexe, lyrique, qui brasse et enchevêtre deux thèmes tellement actuels, le climat et... [Lire la suite]
Posté par EEGUAB à 08:11 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 août 2022

Stonemouth

                Je n'avais jamais lu Iain Banks. Et je vous encourage à passer un week-end à Stonemouth, Ecosse, non loin d'Aberdeen, troisième ville du pays. Stewart Gilmour, 25 ans, revient au pays après cinq ans d'absence pour l'enterrement d'un vieux cacique de la vie locale, aïeul d'une famille de notables mafiosi, appelons ça comme ça. Stewart avait quitté la ville suite à une affaire que nous dirons un peu délicate. Quelques jours pour des retrouvailles avec ses amis, rivaux, ennemis de... [Lire la suite]
Posté par EEGUAB à 17:34 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,
30 juillet 2022

Point de grace

                 Quatrième voyage avec Paul Lynch, auteur irlandais qu'on commence à bien connaître en France. Il existe à Dublin un groupe de statues décharnées, la Famine des Patates, triste et célèbre tragédie insulaire des années 1850. Le mildiou, et aussi l'Angleterre un peu, ont jeté sur les routes et sur l'océan un tiers des Irlandais. Des centaines de milliers de morts, plus encore de migrants pour l'Amérique et l'Australie. Les Highlands écossais payèrent aussi très lourd lors de... [Lire la suite]
Posté par EEGUAB à 15:33 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
24 juillet 2022

A l'est d'Aden

                 Pierre Assouline est un excellent raconteur qui revisite l'histoire d'une façon très précise et vivante. Il est aussi grand biographe (Simenon, Hergé, Dassault, Gallimard). Parfois le personnage principal est un lieu, l'hôtel Lutetia au retour des camps de la mort, Sigmaringen ultime refuge de ceux qui avaient fait le mauvais choix. Ici nous embarquons sur le Georges Philippar, flambant neuf (expression tristement prémonitoire) et quittant Marseille pour le Japon. Il... [Lire la suite]
Posté par EEGUAB à 07:54 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 juillet 2022

Le grand air de Salzbourg

              J'ignorais que le grand ténor franco-mexicain Rolando Villazon en était déjà à son deuxième roman. Ce livre m'a été offert, ce fut une surprise. Une bonne surprise. Imaginer Mozart à bicyclette, l'idée est drôle et à dire vrai on voit bien la scène. Surtout depuis la pièce et plus encore le film Amadeus. Dépaysons-nous donc tous à Salzbourg avec Vian Maurer, notre héros, qui débarque de son Mexique pour le festival où il doit participer, modeste figurant, à une production, moderne... [Lire la suite]
06 juillet 2022

Bouter les Anglais hors de France?

        Le très francophile auteur anglais Julian Barnes (Le fracas du temps, L'homme en rouge, déjà chroniqués) est aussi un fin nouvelliste. Outre-Manche (Cross Channel), publié il ya plus de vingt ans est une délicieuse somme de dix nouvelles consacrées à la présence, au sens très large des Anglais en France. Et Barnes réalise un exploit, rester typically British dans l'âme sans jamais se gausser de ses compatriotes ni des hôtes français. J'ai vraiment apprécié huit de ces textes. Quelques images de... [Lire la suite]
Posté par EEGUAB à 10:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
03 juillet 2022

Les barzoïs de La Havane

                         La lecture commune avec La jument verte de Val c'est toujours un grand plaisir. C'est un très beau roman que L'homme qui aimait les chiens. Il m'a demandé attention, patience et temps. Mais il apporte sur les idéologies du siècle passé un éclairage d'une grande profondeur. Je n'ai pu le lire que pas à pas et j'ignore à cette heure ce qu'en dira ma copilote régulière Val.📚😊 Faire connaissance avec cet homme, celui qui aimait les... [Lire la suite]
28 juin 2022

Pas pour moi

                    Quand j'ai vu les propositions de Masse Critique, grazie, je me suis précipité, cinéphile particulièrement  italianophile, sur Le Pigeon de Mario Monicelli. Ce film est un joyau de la comédie italienne des belles années (1959). Cette chronique sera différente de toutes les autres. En effet l'étude de Loig Le Bihan est sérieuse mais ô combien précise, technique, professionnelle. Et pour tout dire absconse. Et ne s'adresse qu'à quelques personnes suffisamment... [Lire la suite]
Posté par EEGUAB à 20:31 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,